L’invention de Rossi

La consommation d’énergies non renouvelable ne cesse de croître dans le monde, ce qui a entraîné à une crise énergétique. Cependant, même si on place des panneaux solaires à travers les Etats-Unis et qu’on met des éoliennes sur toutes les côtes du pays, nous ne seront toujours pas en mesure de produire la même quantité d’énergie que nous produisons de nos jours. Néanmoins, la fusion froide est la seule ressource renouvelable capable de fournir suffisamment d’énergie qui pourra ainsi remplacer le pétrole, le gaz et le charbon.

On peut se demander alors, quelle sera la solution pour assurer un avenir sain et riche en énergie? Et à quoi ressemblera le monde si on pouvait obtenir une source d’énergie qui ne s’épuisera jamais?
Trouver les réponses à ces questions mettra l’humanité en position de résoudre l’une des plus grandes énigmes qu’elle ait connu. Assurant ainsi un épanouissement humanitaire, les gens seront capables d’obtenir de l’énergie dans les quatre coins du monde avec des prix raisonnables et le secteur économique gagnera énormément si une réserve énergétique illimitée soit disponible.

Que ce que c’est que l’E-CAT?

Un scientifique du nom d’Andrea Rossi a surgi avec un moyen pour créer une forme de fusion froide qui est sûr et efficace.

En Janvier 2011, l’inventeur italien Andrea Rossi et son ami Sergio Focardi (son partenaire d’affaires et consultant à la fois) ont inventé un appareil appelé le catalyseur d’énergie ou l’E-CAT. Ce dispositif est capable de produire une grande quantité de chaleur en combinant le métal de Nickel en poudre, le gaz d’hydrogène et un catalyseur qui n’est pas connu à l’intérieur de l’appareil, tout ça dans une réaction nucléaire à basse énergie (LENR).Ce processus se passe dans une chambre particulière à l’intérieur du dispositif.

Si une source de chaleur externe est appliquée durant le processus de LENR, le noyau d’un atome d’hydrogène, qui est connu comme un proton est capable de pénétrer le noyau de l’élément nickel, créant ainsi une fusion de nickel-hydrogène. Quand cette opération s’achève, l’atome de nickel se transforme en cuivre et produit instantanément une grande quantité d’énergie thermique.

L’énergie produite par la fusion nickel-hydrogène est utilisée pour bouillir l’eau qui sort après de l’E-CAT sous forme de vapeur ou d’eau chaude. Le plomb et le bore sont utilisés comme un bouclier protecteur, afin de protéger l’environnement et les utilisateurs des radiations nocives durant le processus de la fusion froide. A la fin de cette opération, lorsque les réactions sont terminées et que la source de chaleur externe est désactivée, aucun déchet radioactif n’est dégagé.

Ce qui rend cet appareil unique est sa capacité de produire une grande quantité d’énergie bien large que n’importe quel autre processus de fusion, et surtout beaucoup plus moins cher. Les éléments utilisés sont beaucoup plus propres et écologiques et ils sont disponibles sur le marché avec un prix très raisonnable.Contrairement à la fission nucléaire traditionnelle, l’E-Cat ne libère aucun gaz à effet de serre ou CO2 qui peuvent nuire à la couche d’ozone.

Les acheteurs potentiels de l’invention E-Cat ?

Andrea Rossi avait besoin de financement afin qu’il puisse développer sont E-Cat et tester sa fonctionnalité. Malheureusement il ne pouvait pas demander de l’aide financière à la communauté scientifique qui avait complètement discrédité la fusion froide.
Par contre, Andrea Rossi s’est adressé vers les capitalistes et les entrepreneurs pour demander une aide financière qu’il a réussi à obtenir avec succès.

1.Defkalion Green Technologies
En Février 2011, Andrea Rossi a conclu une entente avec une société d’énergie grecque du nom de « Defkalion Green Technologies » afin de commercialiser son dispositif E-Cat.
Rossi s’est mis d’accord avec l’entreprise afin de lui délivrer une installation de chauffage d’un mégawatt qui se composerait de trois-cent réacteurs de quatre kW. Cela resterait uniquement un bénéfice de la société et ne doit être vendu ou commercialisé.

Cependant, en Août 2011, Andrea Rossi annonça l’annulation de son contrat avec l’entreprise « Defkalion Green Technologies » qui n’était pas en mesure de respecter ses obligations financières en temps voulu. Cette déclaration a également été confirmée par un membre du conseil de « Defkalion Green Technologies ».

2.AmpEnergo
Selon plusieurs journaux et magazines nucléaires, Andrea Rossi a conclu un accord avec la société américaine “AmpEnergo” en Mai 2011, pour un montant qui n’a pas été dévoilé au grand public. Ils se sont mis d’accord sur le faite que Rossi recevra les droits d’auteur sur la vente des licences et des produits qui ont été construits sous le concept de son appareil E-Cat.

Tout au long de l’histoire, le sujet de la fusion froide a été discrédité depuis la fin des années 1980. En outre, Andrea Rossi est resté toujours prêt à prouver qu’il ya un dispositif capable de produire une source d’énergie renouvelable propre et de très longue durée.

Les commentaires sont fermés.